Livraison gratuite sur tout le site !
toute l'année et même sur les commandes Préma express !
Histoire01.jpg

Toute l’histoire de la Manufacture de Layette et Tricots

C’est au pied du pic de midi de Bigorre dans les Pyrénées que la Manufacture a vu le jour…pas étonnant… de tout temps les tricoteurs se sont installés à proximité des montagnes où vivaient les moutons.


  • 1978

    Création de la Manufacture de Layette et Tricots à Bagnères de Bigorre (Hautes- Pyrénées) par Monsieur Gizard. Ingénieur textile, Monsieur Gizard va créer les bases du succès de la Manufacture. Une gamme de vêtements tricotée en point mousse pour le bébé, bien conçue et à un tarif raisonnable.

  • 1982

    Monsieur Gizard imagine une brassière qui semble avoir été tricotée par nos grand-mère… la 9104. Elle s’est imposée pour devenir emblématique de la manufacture et a été imitée sans jamais être égalée. Tricotée en Dralon, une matière spécialement adaptée pour le bébé (anti allergénique, protègeant du chaud comme du froid, facile à laver et sécher), elle sera vendue à plus d’un million d’exemplaires. Elle vient de prendre un coup de jeune avec de nouvelles couleurs.

  • 1998

    Transfert du siège social à Tarbes dans des locaux modernes spécialement construits pour accueillir la Manufacture. L’atelier tricot sera séparé de l’atelier confection pour un meilleur confort des ouvriers.

  • 2005-2010

    La concurrence asiatique est rude…C’est une période très difficile pour les tricoteurs en France : seules 42 entreprises de tricot survivront. Il faut réinventer la façon de travailler ou disparaître. C'est dans ces années que la Manufacture décide de moderniser ses machines à tricoter et de contractualiser avec son partenaire Tunisien. Le tricot reste intégralement en France. Mais une partie de la confection doit être délocalisée en Tunisie.

  • 2011

    Création d’une gamme Layette en coton issu de l’agriculture biologique. Complémentaire de la gamme en Dralon qui continue à séduire, elle rencontre très vite le succès.

  • 2015

    La Manufacture de Layette est à céder, son dirigeant ayant décidé de prendre sa retraite. Karine Renouil-Tiberghien et Arnaud de Belabre, séduits tous deux par une aventure industrielle dans la fabrication textile, reprennent la manufacture. Ils souhaitent prouver qu’on peut, encore aujourd’hui, tricoter en France. Très respectueux des collections qui ont fait le succès de la Manufacture depuis près de 40 ans, c’est avec délicatesse qu’ils revisitent ses classiques.